Les nouveaux moteurs sont là

Les moteurs de recherche du futur s'appuieront sur l'avis des internautes.

Yoono.com, premier site français du genre, se lance aujourd'hui Le moteur de recherche du futur se fera avec les internautes ou ne se fera pas ! C’est en tout cas la conviction de Yoono.com, site Internet 100% français, qui annonce aujourd’hui son lancement grand public.

Sur ce site, tout comme sur Lycos qui muscle ses services dans l’Hexagone, les passionnés d’un secteur deviennent des experts, dont l’avis influence le résultat de la recherche. Si par exemple, plusieurs passionnés de tulipes plébiscitent la même adresse Web consacrée à la culture de la fleur, ce site aura toutes les chances d’arriver parmi les premiers résultats de la requête. "Nous souhaitons remettre l’Internaute au centre d’Internet", explique Pierre Angot, responsable du portail Lycos en France.

Cette forme de création, qui donne davantage de pouvoirs aux utilisateurs, a aussi influencé Ask, ex-Ask Jeeves, qui vient d’ouvrir un bureau en France. Encore en version bêta, ce site vise une des dix premières places au palmarès des moteurs à l'horizon 2010. "La folksonomie, cette méthode, qui tire son nom de l’anglais «peuple», qui permet aux utilisateurs d'un outil de voter et de donner leur opinion sur telle ou telle page Web, est une tendance forte des moteurs de recherche", selon Olivier Andrieu, spécialiste du secteur, qui estime que même Google y réfléchit dans ses labos. En attendant, à qui le tour ? Wikio, moteur de recherche de sites d’actualité, créée par Pierre Chappaz (ex-Kelkoo), et disponible dans les tous prochains jours en phase de test, devrait lui aussi s’inspirer des recommandations des internautes, tout comme celui d'Accoona, une société américaine de recherche qui compte le joueur d’échecs Gary Kasparov parmi ses actionnaires.

Auteur : Guillaume Grallet
Source : L'Express – Le 24 mars 2006

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse