Comité Régional d’Intelligence Economique

Le 7 avril 2006 s'est tenu le comité régional d'intelligence économique à la préfecture de Midi-Pyrénées.

Cette grand messe réunissait tout le gratin local (régional) de l'intelligence économique : Conseil général, Conseil Régional, Représentants des formations inteligence économique, Agences d'expansion économiques, CCI, CRCI…(ils avaient juste oubliés de m'inviter…Frown)

Le Préfet, Jean Daubigny, rappelle qu'il sera chargé de mettre en place un plan de sécurité économique en relations avec les RG, le TPG, le Minefi, la gendarmerie et la DST…(plan confidentiel…)…blalblabla…pôle de compétitivité…blablabla…actions concrètes…réalisme, réflexion, action…

Je vais rapidement passer au sujet qui motive ma note ce soir…et donc sortir du discours convenu et policé pour m'attarder sur le chiffres. Pourquoi me demanderez vous? Parce que moi pendant mes études on m'a appris que pour monter un vrai projet d'intelligence économique, il fallait le "vendre" et que pour cela le mieux c'était de proposer une étude de ROI (Return on Investment)

Alors étude de cas à partir de faits réels :

Aeromip (on appréciera au passage le .com du nom de domaine alias"commercial"),  plateforme de veille mutualisé des sous-traitants aéronautiques développée par l'ADIT. Je passerai sur les aléas et les retards du projet et sur la présentation en grande pompe lors d'une journée intelligence économique à la CRCI Midi-Pyrénées (compte rendu aussi disponible) qui à cette époque disposait encore une ARIST dont elle a subitement décidé en 2005 de se passer…

Aeromip en chiffres :

– 335 000 € de mise en place du projet (210 de conception + 125 de fonctions dédiées)
– 100 000 € de budget de fonctionnement annuel
– 215 entreprises accréditées pour accéder à cette plateforme
– 800 visites mois
– 1400 pages vues par mois

Soit une moyenne de 6 € la page vue en ne se basant que sur le budget de fonctionnement!!! Sur la première année ça nous ramène la page à 25 € la page. Bien évidemment nous n'avons aucune statistique sur l'utilisation qui est faite de l'information visualisée (Qui a osé m'enseigner que l'essentiel dans un système d'IE c'était un "feedback" pour le faire évoluer et le rendre pérenne, en somme le rendre flexible aux besoins des utilisateurs et pas l'inverse…)

Pendant cette réunion, on apprend que l'Ile de France veut aussi lancer son pôle aéronautique et qu'il y a de forte chances que l'Adit propose ses services pour mettre en place un outil de type Aeromip.

Enfin sur Toulouse on aime bien l'Adit et on leur a aussi demandé de proposé un projet identique pour le pôle Cancer Bio Santé qui va créer pour un budget de conception de 300 000 € et un budget de fonctionnement d'1 million (le million, le million) et créer 7 emplois pour des jeunes diplômés plein d'espoir et plein d'avenir des médecins et analystes.

La bonne nouvelle c'est Isabelle Antibi-Gelard du Minefi qui nous l'annonce, on va encore avoir plein de sous qu'on pourra investir dans l'ADIT des projets innovants et performants. En effet actuellement la réalisation de 5 fonds d'investissement publics privés – chacun de ces fonds étant rattaché à un secteur d'activité spécifique – sont à l'étude pour un fonds initial de 250 millions d'€ au total.

NB : Cette note a été réalisé à partir de plusieurs sources d'information concordantes (y compris et même surtout dirais-je sur les chiffres) et dans lesquelles j'ai une grande confiance. Ben oui…j'étais pas invité…ReFrown

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse