Interopérabilité des réseaux sociaux

Un titre sorti tout droit d’un billet de Fred Cavazza.

Il y est plus précisément question de la spécialisation des réseaux sociaux. Aprés les réseaux sociaux d’anciens élèves rapidement devenus payants (je me souviens le jour ou copainsdavant est devenu payant et les injures qui sont sortis de ma bouche…), aprés les réseaux sociaux professionnels tels que linkedin, Viaduc (viadeo???), après les réseaux de copains (friendster, hi5…), aprés le réseau grand-n-importe-quoi, aprés les réseaux dont le succès a dépassé toute espérance, on voit désormais apparaître des réseaux sociaux spécialisés, de niche.

Vous voulez discuter voitures ou cuisine? Vous préférez jouer au golf ou au tennis sur un vrai terrain plutôt qu’une console et recherchez des partenaires? Vous êtes papyboomer et voulez discuter avec vos congénères? Vous voulez échanger des tuyaux sur votre portefeuille d’actions? Vous êtes gothique et célibataire (celui là m’a beaucoup fait rire j’admets…)? Ces nouveaux réseaux sociaux sont là pour répondre à vos attentes et vous permettre de rencontrer des interlocuteurs qui partagent votre goût immodéré pour les robes noires à dentelles et les rangers ou qui vous diront comment aborder le 3ème trou du parcours de golf de Chasseneuil du Poitou.

Le vrai problème c’est aujourd’hui l’interopérabilité de ces réseaux. Je viens encore de refuser une invitation sur Hi5 et régulièrement je refuse des invitations sur des réseaux sociaux sur lequel je ne suis pas… Pour qu’un réseau social soit valable il faut s’y investir, le mettre à jour, échanger avec ses membres or il devient véritablement impossible de se retrouver – et à fortiori de libérer assez de temps –  dans cette jungle 2.0 qui foisonne de services tous plus inégaux les uns que les autres et dont prés des 3/4 seront probablement moribonds d’ci 3 ans.

A quand donc des créateurs de réseaux sociaux qui s’entendent entre eux pour créer des passerelles – avec l’accord des inscrits – entre les différents profils?

Tags : ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse