Assassiner son concurrent sur Google

Grâce à une de mes collègues de travail je découvre ce jour un blog relativement récent sur une des choses qui m’amuse et me passionne le plus en ce moment : la SEO plus communément dénommée en français optimisation pour les moteurs de recherche ou plus vaguement référencement.

Un trés bon blog donc. En lui même un simple lien vers Best Viewed With Googlebot justifierait à lui seul ce billet. Mais ne reculant devant aucune limite je vais aller plus loin. "Mais jusqu’où va t’il s’arrêter?" me demanderez vous donc…

Tout d’abord sur ce blog vous pouvez vous attarder sur le générateur de fautes de frappe. C’est un outil trop souvent délaissé par les référenceurs et qui pourrait pourtant rapporter jusqu’à 30% du trafic du mot clé. Tout simplement il est prouvé qu’en cette ère du numérique pendant laquelle nous ne disposons pas du don inné de la capacité spéciale "dactylo" (enfin moi si…ou presque), nous faisons régulièrement des erreurs de frappe. Par exemple il est fréquent d’omettre une lettre qui devrait être doublée ou bien encore d’inverser deux lettres d’un mot qui sont proches sur le clavier. En se positionnant sur ces mots clés déformés il peut être ainsi facile de "gratter" une partie de trafic correspondant précisément à la bonne thématique / mot clé (votre concurrent étant probablement moins futé que vous sauf s’il lit ce même blog.)

Ensuite je tiens à saluer l’initiative du blogueur de BVWG. En effet il n’a pas eu peur de révéler le côté le plus obscur des pratiques auxquelles peuvent se livrer référenceurs (professionnels ou amateurs d’ailleurs…)
Ce n’est vraiment pas joli joli ça c’est sur mais c’est un peu comme la guerre économique. Faut pas se voiler la face ça existe….

Pourtant Google le dit! Vous z’inquiétez pas ma bonne dame, on veille sur vous et personne pourra vous faire de mal sur votre positionnement googleuien. Ouais, ben ça c’est dans un monde parfait. C’est comme les hypothèses sous jacentes à la concurrence pure et parfaite ou encore les hypothèses micro économiques qui vous demandent de raisonner "toutes choses égales par ailleurs" : c’est du flan, du pipeau, des foutaises.

Au palmarès des choses les plus vicieuses pour vous débarrasser de votre concurrent qui vous tient la dragée haute en première position du sacro-saint Google :

– créer des dizaines de pages qui pointent vers des urls toutes différentes mais qui contiennet exactement le même contenu sur le site de votre vistime. Sur des blogs comprenant de mutliples varialbes ca peut se faire assez facilement, ou lorsque les URL rewriting sont un peu trop souples…
– Montez des sites fictifs reprenant plein de mots clés des pages de votre site-à-abattre et liez vers ce dernier…Soyez malins, soyez anonymes…Sanction quasi garantie si vous en usez et abusez…

Voilà…Pour le reste consultez le billet original et aoutez le à votre lecteur RSS si vous vous intéressez au référencement. Le Monsieur dit plein dechoses intéressantes.

Juste un détail. En fin de billet l’auteur dit qu’il s’en est tenu à des techniques "légales"…Je reste perplexe sur la légalité de la chose lorsque l’on parle de spoofing d’adresse email par exemple. De surcroît ça ressemble trés clairement à des manoeuvres de déstabilisation / dénigrement et donc strictement illégal. Difficiles à prouver certes mais illégales…

NB : Personnellement je ne cautionne absolument pas ce genre de pratiques, sauf celle sur les fautes de frappe.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse