Un concurrent norvégien pour Quaero

Alors que la France attend toujours l’accord des autorités bruxelloises pour lancer Quaero, un projet axé sur la recherche multimédia, le Conseil norvégien de la recherche a approuvé le financement du centre Information Access Disruptions (iAd), dédié à la recherche et à l’accès aux informations. Il sera dirigé par l’entreprise norvégienne Fast. Celle-ci a développé un moteur de recherche grand public cédé en 2003 à l’américain Overture pour plus de 70 millions de dollars, et s’est recentrée depuis sur la recherche en entreprise. Fast collaborera avec l’éditeur européen Schibsted, et plusieurs universités : Cornell, University College Dublin, BI Norwegian School of Management et les universités techniques de Tromsø (UiTø), Trondheim (NTNU) et Oslo (UiO).

Source :
Les Echos – Le 8 novembre 2006

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse