24 societes françaises opeables

Se basant sur une étude relative à la structure de l’actionnariat et le contrôle des sociétés cotés de l’indice SBF 120 publiée le jeudi 28 juin par Ernst & Young, les deux sénateurs, Philippe Marini (UMP) et Christian Gaudin (UC-UDF) ont établi une liste de 24 sociétés vulnérables à une OPA.

Cette vulnérabilité est due à la "concommitance d’une part élevée d’actionnariat flottant, d’une importante rotation du capital et de protections juridiques relativement faibles".

Le Sénat entend par la diffusion de cette liste alerter les pouvoirs publics sur le danger de voir ces entreprises basculer sous le contrôle d’une puissance (économique) étrangère ce qui pourrait entre autre générer des délocalisations.

Hormis la liste de ces 24 sociétés, le Sénat identifie aussi 17 sociétés difficilement opéables et 45 sociatés se situant quelque part en la zone rouge et la zone verte.

Liste des sociétés du SBF 120 opéables:
Accor, Air Liquide, Altran Technologies, Atos Origin, Bourbon, Business Objects, CGG-Veritas, Cie de Saint-Gobain, Danone, Dexia, Ipsos, Lafarge, Néopost, Rhodia, Schneider Electric, Scor, Société Générale, Soitec, Technip, Téléperformance, Thomson, Valéo, Vallourec, vivendi.

Source : La Tribune le Jeudi 28 juin 2007

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse