Inbox-xobnI

Xobni - Search Inside your Oultook Inbox, conacts, calendar and tasksUn petit outil qui devrait vous enchanter : Xobni (Inbox à l’envers). Je suis sur que Christophe Deschamps en avait parlé sur OutilsFroids puisqu’il me semble bien que c’est sur son blog que je l’avais lu et que j’avais demandé la beta il y a un bon moment mais je n’ai pas remis la main dessus.

Enfin, le fait est qu’après une longue attente j’ai enfin pu mettre la main sur cet outil dont Christophe faisait tant d’éloges et force est de constater que c’est totalement justifié.

Xobni est un plugin pour l’instant Outlook, mais probablement bientôt ouvert sur d’autres logiciels de mails ou de webmails (ils parlent entre autre de GMail…) à moins que Microsoft ne s’en offre l’exclusivité ce qui pourrait bien être le cas et ils auraient raison je pense.

Un fois installé Xobni va parcourir le fichier pst de votre Outlook et mettre son nez indiscret dan votre base de données de PIM.

Cela lui permettra de savoir lorsque vous cliquerez sur un email qui l’a écrit, avec qui la personne qui vous l’a écrit est en contact, le nombre de mails sortant et entrants sur un contact, à quelles heures cette personne a tendance à vous envoyer des mails… Vous pourrez écrire à cette personne d’un simple clic, ou bien encore organiser une réunion avec elle, Xobni se chargeant alors de rédiger (malheureusement en anglais) vos disponibilités.

Lorsque vous cliquez sur un mail vous pouvez bien évidemment le voir directement à l’intérieur de Xobni, y répondre, le transférer, l’ouvrir.

Dans Xobni tout est possible ou presque. Il n’y a pas le café mais bon…à part ça…Si vous voulez vous y retrouver dans vos emails, chercher rapidement un contact, savoir quels fichiers vous avez échangé, Xobni le fait et il le fait bien!

Une application tellement efficace qu’il m’a été difficile de vous faire des copies d’écran qui n’en dévoile pas trop sur les données de mon pst justement.

Donc ci-dessous, par exemple un descriptif que vous obtenez en cliquant sur un mail :

(Cliquez dessus pour un élargissement)

Vous pouvez bien sur aussi effectuer des recherches au sein d’Outlook via Xobni : recherche à l’intérieur d’Outlook mais aussi sur Internet via un service embarqué Yahoo! (On se demande pourquoi Yahoo! :) )

L’outil vous propose aussi de vous dire à qui vous n’avez pas écrit depuis longtemps en vous invitant à maintenir le contact. Dans une approche plus basique vous pouvez visualiser vos tâches et rendez-vous à venir.

Dernier point impressionnant : les stats de votre trafic Outlook. Assez inutile me concernant mais impressionnant : l’indicateur délai moyen de réponse restant le plus énervant.

Pour ne rien vous cacher je me sers de moins en moins de mon Copernic Desktop Search que je vénère pourtant! Mais y a rien à faire. L’interface de Xobni est belle, intuitive, complète à telle point qu’on aimerait bien que la totalité de l’interface Outlook soit comme cela. J’en arrive même à agrandir le plugin Xobni pour ne laisser qu’une moindre place au volet de visualisation Outlook.

Quelques points d’améliorations possibles que je vois quand même (bien qu’ils soient mineurs : une meilleure reconnaissance des numéros de téléphone à l’intérieur des mails, une meilleure gestion des contacts doublons (une personne ayant deux emails peut ne pas être “dédoublonnée), et la cerise sur le gâteau, une personnalisation graphique pour que Xobni s’intègre parfaitement à Outlook.

J’ai 3 invitations  restantes sur Xobni, 7 étant parties trés rapidement. Pour ceux qui en veulent c’est en commentaire (NB : un bug sur les commentaires depuis plusieurs semaines…J’y travaille, mais si vous n’avez pas de chiffre dans la captcha allez sur un autre article et revenez sur celui où vous voulez commenter.)

Profitez en vite avant que Xobni ne devienne payant.

Mention spéciale à Xobni de la part d’Actulligence. Une application qui me séduit à ce point aussi vite ça devient rare. Heureusement certaines sociétés ne proposent pas forcément des inventions révolutionnaires, mais elle peaufinent déjà tellement ce qui est faisable et ce qu’elles observent à travers le web 2.0, les usages et les modes de consommation de l’information, que c’en est un art.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse