Test de WorkIT

Il y a plusieurs jours de cela je publiais un billet sur la veille tarifaire dans lequel je déplorais de ne pas avoir pu tester le logiciel de veille concurrentielle de WorkIT, plateforme SaaS (Software as a Service, nouvelle dénomination de ASP). Force est de constater que certains cordonniers qui travaillent dans la veille ne sont pas toujours les plus mal chaussés puisque le lendemain de ce dit billet je recevais une chaleureuse invitation de la part de Mélinda Mechura et Alain Chlon, respectivement responsable marketing et communication de Work IT et responsable commercial, pour m’inviter à une démonstration de l’outil.

Ce fut chose faite et bien faite !

Work IT, fondée en 2005, s’est attachée entre 2005 et 2007 à développer la plateforme de veille tarifaire qu’elle commercialise pleinement depuis mi-2007.

Comme communément dans le cas d’applications en SaaS, les clients de WorkIT peuvent se connecter à travers un simple navigateur web afin de consulter les résultats de la veille mais aussi de paramétrer certaines préférences et exporter leurs résultats.

WorkIT propose principalement à ce jour une veille sur les prix des produits bruns (Hi-Fi, Home-cinéma, …) , blancs (électroménager) et gris (ordinateurs) à travers plus d’une centaine de sites marchands ce qui représente au total plusieurs centaines de milliers de références.



Les clients de WorkIT sont aujourd’hui principalement des cyber-commerçants mais à terme la solution pourrait bien être proposée aux constructeurs-fabricants et étendre également son périmètre de surveillance à d’autres types de produits (ce qu’elle fait déjà par ailleurs ponctuellement.)

L’outil est hautement paramétrable en ce qui concerne les préférences d’affichage et de surveillance.


D’un point de vue technologique, la solution stocke ses données dans des bases MySQL et met à disposition de ses clients une application développée entièrement sur des technologies J2EE. Actuellement disponible sous Internet Explorer, la solution devrait être compatible avec Firefox dans les tous prochains mois.


WorkIT répercute par ailleurs la structure de chacun des sites marchands qu’elle a référencé dans sa base de données et permet ainsi de comprendre la façon dont sont structurés les produits pour chacun des sites (rubriques et sous-rubriques).



Les références de tous les produits sont nommées de façon explicite et les mêmes produits sur les différents cyber-commerçants sont matchées par un système d’identification et de rapprochement automatique ne nécessitant l’intervention humaine que pour une faible partie des références.

Une fois matchés, les produits sont alors nommés de façon unique et explicite. (Par exemple : marque_référence_couleur).

Les utilisateurs peuvent définir des profils par type de produits et choisir les sites marchands concurrents à mettre en avant à l’affichage, mais aussi déterminer les indicateurs de positionnement prix par quartiles ou par médiane…



WorkIT permet de suivre différents éléments comme les produits déréférencés ou vivants, le prix moyen d’un produit, la médiane sur un produit, l’écart type des prix, la droite de régression linéaire, les différents bundles par produits, si un produit est neuf, d’occasion, en promotion, en déstockage, indisponible, les prix de livraison, les garanties, les réductions…

On comprend bien qu’avec de telles indications disponibles les chefs de marché ou chef de produits trouvent là un outil extrêmement opérationnel leur permettant d’ajuster au mieux leur positionnement prix d’autant plus que les prix sur WorkIT sont mis à jour à minima quotidiennement.

Le suivi de ces prix est facilité par différents graphes de reporting permettant de rapidement visualiser les principales évolutions sur les prix d’un produit et le positionnement des sites marchands les uns par rapport aux autres. Par exemple on pourra connaître la structure des offres sur un produit (promotion, déstockage, neuf, occasion) ou bien encore le nombre de sites marchands déréférençant un produit ou l’intégrant dans leur offre.

Véritable outil de monitoring, le logiciel propose un système d’alerte en fonction des variations de prix en euros ou en pourcentages.



WorkIT a développé une API qui permet d’exporter les données au format XML ou XLS et les équipes de WorkIT peuvent même adapter les flux XML afin qu’ils s’intègrent directement dans le SI de l’entreprise outil de BI ou de data mining (le business connector).

L’utilisation de standards pour le côté échange de données assure donc à WorkIT des interactions possibles fortes avec n’importe quel logiciel ou presque.

Pour évoquer un petit détail sans lequel ce billet ne serait pas complet, WorkIT coûte entre 250 – 350 € par mois par segment de produits (par exemple, un segment peut être "télés LCD")…, et jusque 3 000 euros pour un "univers" complet (en fonction de la taille du catalogue du e-commerçant).

Un outil ergonomique, et qui après deux ans de développement et une version 3.1 semble disposer de qualités évidentes pour répondre aux besoins de réactivité que la gestion d’un site d’e-commerce implique.

A ce jour, WorkIT possède de nombreuses références dont Rue du commerce, The phone house, Fnac Eveil et Jeux, Discounteo etc.

Merci encore à Mélinda et à Alain pour leur invitation, leur disponibilité, et leur présentation.

PS : WorkIT sera présent au prochain salon E-commerce 2008 et en plus de son stand animera une conférence sur les stratégies gagnantes pour le E-commerce.
PS2 :
à suivre prochainement un retour sur WebScraper Lite !

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse