Attentio Brand Dashboard

Dans la droite ligne de ce qui a été amorcé avec Workit, je continue mon petit tour de Paris des éditeurs de logiciels de veille (proposant aussi parfois une part de services).

J’ai donc eu le plaisir de rencontrer Xavier Valdayron de la société Attentio qui m’a consacré plus d’une heure de son temps pour me présenter sa société et l’offre Attentio.

Tout d’abord, brève présentation de la société Attentio. Attentio c’est une vingtaine de personnes réparties en tiers équilibrés : Développeurs / R&D, Chefs de projets / Analystes, et Ingénieurs commerciaux.

Attentio a été fondée en 2004 par Simon McDermott, ancien d’Intel et de Cisco Systems et Per Siljubergsåsen qui fut entre autre le cofondateur de Zoomit racheté par Kelkoo.

C’est une société belge basée à Bruxelles (et hop, un petit update de la carte de l’intelligence économique…) et disposant de représentations aux UK, en Allemagne et en France ainsi que de clients aux US.

Le positionnement d’Attentio est principalement orienté veille image / brand monitoring sur le web. Attentio c’est donc avant tout un socle technologique fiable pour aller surveiller le web, en extraire le contenu et en extraire du sens à travers des outils de visualisation et d’aide à la lecture. C’est la plateforme "Attentio Brand Dashboard".

Mais si Attentio consacre un tiers de ses effectifs à l’analyse c’est aussi parce qu’ils proposent des services d’études et d’analyse permettant à leurs clients de se focaliser sur l’exploitation des résultats de la veille et aux actions à mener plus qu’au traitement préliminaire des résultats.

Revenons sur Attentio Brand Dashboard.

Il s’agit d’une plateforme de veille en SaaS très orientée utilisateur final. L’utilisateur peut bénéficier de la plateforme, s’y connecter à travers un navigateur web et consulter – comme son nom l’indique – son tableau de bords.

Mais avant de pouvoir consulter ces résultats, il faut tout d’abord paramétrer la veille sur Attentio Brand Dashboard.

Le paramétrage s’effectue de façon relativement intuitive à travers un formulaire de saisie. Vous choisissez vous labels (par exemple PS, Verts, UMP,…) et allez associer les mots clés avec éventuellement des équations booléennes qui vont être utilisés pour associer le contenu à ces labels, par exemple "Parti Socialiste" OR "Jospin" OR "Montebourg" etc ou bien par exemple "les verts" AND NOT (« saint étienne » OR « football »).

Ce premier paramétrage génère un premier corpus de documents "labellisé".

On peut ensuite définir les sujets à l’intérieur de ces labels sur le même principe par exemple pour le sujet logement on pourra prendre "DAL" OR "Droit au logement" OR "accession" OR "propriétaire" etc

On pourra ainsi déterminer pour chacun des labels les préoccupations principales.

La principale logique d’Attentio Brand Dashboard : vous sélectionnez les sujets qui vous intéressent, en définissez le champ lexical et surveillez leur évolution, sachant qu’aujourd’hui ce paramétrage initial au lancement du projet est réalisé par les équipes d’Attentio ce qui permet au client de démarrer sur des remontées dinformation déjà affinées grâce au travail réalisé sur la définition des équations booléennes.

En dehors de ce ciblage, une fois les premiers documents, le logiciel dispose d’un "Phrase Rank" permettant de déterminer les mots clés à l’intérieur des documents et d’en extraire les concepts.

Mais que surveille Attentio ?

Attentio repose sur deux principaux types de sources : des sources crawlées en direct (blogs et sites de presse en ligne) et sur des agrégateurs / moteurs de recherche permettant un accès indirect à l’information.

Attentio s’appuie donc sur Youtube pour la partie vidéo (Daily Motion à venir probablement très prochainement), sur le moteur de recherche MSN et sur d’autres moteurs de recherche spécialisés ainsi que sur son propre corpus de blogs et sites directement mis en surveillance et indexés. Ce corpus propre comporte aujourd’hui quelques 20 millions de blogs ne comportant pas de flogs ou splogs (Fake Blogs ou Spams blogs).

En dehors de ces sources accessibles par défaut dans l’offre d’Attentio, chaque projet bénéficie d’une approche personnalisée permettant l’intégration de sources à la demande afin de répondre aux exigences et aux spécificités de chacun des projets.

En terme de consultation des résultats, la logique est vraiment orientée tableau de bord : en un coup d’oeil et à travers quelques graphiques, l’utilisateur cerne les tendances volumétriques des labels et des thématiques.

Chaque graphe permet toujours un retour aux articles qui ont généré la courbe ou le bâton en un point ou sur une période donnée.

Les outils proposées par Attentio permettent donc de visualiser rapidement l’activité en terme de quantité d’information disponible accessible via le web. Il n’y a pas particulièrement de différences faites en terme d’impact ou d’influence au niveau des sources mais il est tout à fait possible de choisir un nombre de sources considérées comme influentes ou incontournables et de les regrouper dans un package de sources spécifiques sur lequel on pourra focaliser ainsi son attention.

Attentio peut préqualifier la tonalité d’une information mais cette qualification automatique reste surtout un indicateur d’alertes sur un sujet afin de pouvoir identifier l’apparition d’information massivement négatives ou positives sur un sujet.

En dehors de ce volet plateforme, les équipes d’analystes d’Attentio réalisent à la demande de leurs clients des "buzz reports" qui analysent sur une période le champs informationnel souhaité par le client et décryptent les mécanismes de propagation de l’information et les faits saillants s’étant déroulés.


Côté technologie la plateforme repose sur du PHP / MySQL avec des petits scipts en Ajax qui rendent l’interface plus conviviale..

Côté budget, ils sont très variables en fonction des projets car la société commercialise autant sa plateforme que ses services qui de fait sont très variables en fonction des clients et de leurs cahiers des charges.

Les évolutions à venir ? Un module de cartographie qui permettra de visualiser rapidement les informations remontées par Attentio, la possibilité pour le client de rajouter lui même ses sources sans passer par Attentio, l’élargissement du corpus de blogs, alertes email, easy setup d’un projet, et quelques nouveautés sur Trendpedia à venir…

Pour aller plus loin :

Merci encore à Xavier pour sa disponibilité, pour toute cette information et pour cette démo un peu privilégiée dans une ambiance très 2.0.

Et en synthèse, mon sentiment :

L’outil m’a fait très bonne impression en regard du rapport qualité-niveau de service / prix. Les interfaces sont claires et lisibles sans être "bling-bling". L’information première en texte intégral n’est jamais bien loin et le paramétrage semble vraiment assez simple. Le positionnement est quantitatif et ne tombe pas dans des travers sémantiques complexes et des indicateurs opaques. Toutefois il me semble que la solution pourra vraiment bénéficier à termes d’algorithmes de type résumé automatique, extraction d’entité nommées et text-mining / clusterisation.

6 Réponses à “Attentio Brand Dashboard”

  1. Jean Jacques 23 décembre 2010 à 13 h 58 min #

    Le problème avec les bloggers et autres “experts” qui pullulent sur le web, c’est qu’ils vous servent une information, y compris une information directement donnée par un éditeur, sans aucun recul.
    En l’occurence, nous avons utilisé Attentio pendant un certain temps – assez long à mon goût/côut, et je peux vous dire que non seulement nous avons payé (cher), pour une collecte d’infos approximative et un fonctionnement très aléatoire de l’ensemble …
    Bref il est temps que les gentils experts et gentils journalistes du web s’inscrivent à une école de journalisme (ou à une école d’intelligence économique), parceque là, ils nous font perdre beaucoup de temps pour pas grand chose.
    Bien cdlt,

    • Frédéric Martinet 24 décembre 2010 à 10 h 32 min #

      Bonjour Jean-Jacques (si c’est votre vrai nom vu que l’adresse que vous avez fournie est un fake.),

      Sur Actulligence la critique est totalement tolérée mais justement lorsque l’on s’en prend à quelqu’un ou à une entreprise il est de bon ton de le faire à découvert…
      Cela me permet entre autre de m’assurer que la critique ne vient pas d’un concurrent. Exceptionnellement j’ai publié votre commentaire car selon moi, étant donné sa teneur, il ne pouvait rester sans réponse de ma part.

      Pour répondre à votre critique sur blogueurs, journalistes etc. :

      1) Comme précisé dans le billet j’ai eu droit à une démonstration et j’ai eu assez d’éléments pour me faire une idée de la façon dont fonctionne Attentio. JE vous invite à relire attentivement le billet car j’y porte peu de jugements qualitatifs si ce n’est en conclusion. Quoiqu’il en soit je conseille à tous mes clients d’effectuer des POC ou des pilotes sur les solutions pour éviter d’engager trop de temps / coûts. Car en plus d’être un piètre blogueur / expert je suis aussi un professionnel qui par contre applique une gestion de projet assez stricte sur le choix des solutions pour mes clients. Cela tient au fait que je travaille pour des clients (comme vous visiblement) et non pas pour les éditeurs vis à vis desquels j’ai une totale indépendance.
      2) Indépendance ne veut pas dire ignorance. Je rencontre le plus régulièrement possible les éditeurs, et je travaille régulièrement sur des projets sur lesquels ils sont positionnés. Par ailleurs en 10 ans d’expérience j’ai bien évidemment des relations plutôt sympathiques avec certaines personnes du milieu de la veille et des éditeurs logiciels. Cela ne guide pas l’avis que j’ai d’une solution que je veux le plus objectif possible.
      3) Je suis diplômé d’un DESS d’intelligence économique.
      4) A travers mon site, en plusieurs années, j’ai essayé de montrer que justement je ne prédigérais pas le contenu des éditeurs. Je suis plutôt connu pour ma franchise ce qui ne m’a valu que des amis… Et personnellement je ne connais que peu de médias / journaux qui prennent autant de temps pour publier un avis sur des solutions de veille.
      5) Je revendique le fait de ne pas être journaliste ! Je revendique mon droit à la subjectivité.
      6) Je suis désolé que cet avis ne vous ait pas plu ou intéressé. Je serais par ailleurs tout à fait ravi de publier votre réponse étayée sur cette solution avec un peu plus de détails et l’époque à laquelle votre projet s’est déroulé. Justement si les clients qui achètent des solutions avaient un peu plus de franchise en faisant des retours d’expérience honnêtes sur leurs projets ce serait bien mieux pour tout le monde. Bien trop souvent, ceux qui ont signé le bon de commande s’entêtent à défendre des solutions inefficaces car ils ont du convaincre d’engager budget et temps sur un projet et ne veulent pas en démordre.
      7) Vous me traitez à demi-mot de faux expert, soit. Par contre je serai curieux de savoir quel process de qualification de la solution, de test, de processus d’achat vous avezeu recours pour recourir aux services d’Attentio. Je serais tenté de dire que si vous avez été déçus c’est probablement parce que vous vous êtes fait “avoir” par une information directement donnée par un éditeur en l’occurrence… Ce qui est souvent le cas justement d’entreprise qui se lancent dans la veille et qui ne prennent pas le temps de poser leurs besoins et de s’assurer que les solutions proposés par la poignée d’éditeurs qu’ils rencontrent correspond VRAIMENT à leurs besoins (qu’ils n’ont parfois pas pris le temps de même formaliser.)

      “B. cdltt,”

      Frédéric.

  2. Gautier 24 décembre 2010 à 10 h 47 min #

    Jean-Jacques, vous pensez qu’Attentio est une solution minable. Soit.
    Libre à vous de nous expliquer pourquoi maintenant et d’arrêter de critiquer un bloggueur qui attire l’attention des experts du milieu justement parcequ’il n’est pas “vendu”.

    Quant au fait de rester anonyme pour poster ce genre de commentaires…

  3. Arno 24 décembre 2010 à 11 h 19 min #

    Bonjour à tous,
    Je me permets de laisser un petit commentaire n’etant qu’un simple “amateur eclairé de l’IE” (selon ce que je lis sur le web, l’institutionnel etant souvent un diplomé IE pas assez bon pour travailler dans le privé :-))
    Je pense que comme beaucoup des lecteurs des blogs IE francophones (d’excellentes qualités à mes yeux désolé jean Jacques), nous utilisons les informations avant tout comme une source d’information.
    Comme toute source elle mérite d’etre traité avec les regles fondamentales de l’IE : pertinence, fraicheur, provenance.
    Si on l’applique à l’article ci-dessus, je constate que le “test” date de 2008, que le commentaire me semble objectif et qu’il emane d’un professionnel reconnu qui travaille et teste bcp d’outils dans le cadre de ses activités.
    En général un professionnel (uniquement un diplomé de l’IE selon le 1er commentaire…) aura sans doute la demarche intellectuelle suivante :
    – l’article date de 2008, le logiciel a peut-etre évolué depuis
    – le commentaire de Jean Jacques, anonyme, sans indication sur la date de son test ni de la version téstée doit etre pris avec toutes les précautions qui s’imposent (desinfo, concurrent, ancien client en conflit…..
    – au vu des 2 premiers points, si le logiciel m’intéresse il y aura sans doute interet à faire un test par moi-même afin de me faire mon propre avis.

    Actulligence, comme d’autres blogs (demain la veille, outils froids….) est une source très intéressante de nouveaux outils. Si certains pensent que ces sources ne sont pas pertientes, ben qu’il les supprime de leur sourcing….

    Joyeux noel à tous 😉

  4. Cyrille 24 décembre 2010 à 11 h 46 min #

    En effet, l’avis d’un utilisateur (payant) d’une solution est toujours intéressant à prendre en compte, dès lors qu’il est constructif et surtout crédible. Le manque de détails, et surtout l’anonymat, réduisent à néant l’intérêt de ce commentaire. Quant à la charge contre les blogueurs en général on ne peut pas vous en vouloir. Mais contre Fred, là c’est mal joué. Fred Martinet est l’un des experts les mieux placés en France pour donner son avis sur ce type d’outils… Après, la prochaine fois que vous devrez choisir un presta pour votre e-reputation vous n’êtes pas obligé de ne vous fiez qu’à ce que vous lisez sur les blogs…

  5. Xavier 24 décembre 2010 à 13 h 15 min #

    Bonjour à tous,

    Je suis responsable des activités d’Attentio en France.
    Jean-Jacques, pouvez-vous me rafraichir la mémoire et me dire sur quel type de projet on a travaillé ensemble? J’ai beau chercher, je ne trouve aucune trace de conversations entre nous.

    Je ne sais pas si le but de votre commentaire est d’initier un dialogue, si c’est le cas, merci d’exposer des éléments concrets, hitsoire d’appeler ça une conversation.

    Sinon, je me contenterai d’un commentaire négatif sur Attentio.
    Dans tous les cas, si on a déjà été en contact, j’explique toujours les capacités de notre système ET ses limites, avant qu’un client ne s’engage.

    Si vous voulez vous en prendre à Attentio, je suis là pour en discuter, par contre, je ne comprends pas du tout vos critiques sur Actulligence.
    Si vous prenez un peu de temps (et ça ne sera pas une perte de temps), vous trouverez un avis objectif d’expert sur les différents acteurs de l’IE et peut-être votre futur partenaire pour la veille.

    Donc affaire à suivre, si vous le souhaitez.

    En attendant, excellentes fêtes de fin d’année à tous.

Laisser une réponse