Baroweb des personnalités de l’intelligence économique

Veille Magazine publie dans son numéro de février 2006, en partenariat avec Evalimage, le baroweb des personnalités de l’Intelligence économique en France.
Evalimage établit des baromètres à partir d’indicateurs qui enregistrent l’activité et le bruit produits sur le web par des noms, événements, personnalités, marques. Nous avons souhaité appliquer cette méthodologie au champ des personnalités de l’IE. Pour cette première édition, le traitement a été lancé à deux reprises à une semaine d’intervalle. Il en ressort deux photographies relativement contrastées.

Baroweb Personnalités de l’IE 23 janvier 2006

• 3 catégories peuvent être distinguées. Bernard Carayon constitue à lui seul la première catégorie. La distance qui le sépare des autres co-listiers démontre l’efficacité de la stratégie de communication du député du Tarn sur ce thème difficile, tout en soulignant la dimension politique du capital de notoriété acquis. Ce « Lance Amstrong » de l’IE file en tête avec une très confortable avance.

• La deuxième catégorie s’étend de la 2e à la 6e place et réunit des références peu contestables du domaine. Alain Juillet sans surprise tient la tête du peloton sans creuser d’écart insurmontable. Belle et presque étonnante 3e place à Bernard Besson dont le nom reste indéfectiblement lié à l’IE. Ce premier classement permet à Philippe Clerc et Christian Harbulot de se retrouver juste devant Henri Martre. Belle occasion de souligner que le rapport éponyme dépasse le phénomène d’actualité pour conserver un statut de référence constante.
•La troisième catégorie marque une rupture. Avec un score de 0,11, Éric Denécé prend la première place d’un groupe au sein duquel se retrouvent dans un « mouchoir de poche » les noms d’experts académiques (tels que Nicolas Moinet et Alice Guilhon) et de personnalités fondatrices de l’IE parmi lesquelles on peut citer Robert Guillaumot ou Bernard Esambert.

Baroweb Personnalités de l’IE 1er février

Même en IE, à notre grande surprise, le web bouge ! La configuration et le scénario changent. Cette nouvelle photographie révèle l’image d’une communauté IE plus homogène.
Ici nous observons un peloton de tête composé de trois champions (Bernard Carayon, Bernard Besson, Christian Harbulot) suivi de ce que l’on pourrait appeler « le label Henri Martre », groupe mené par un leader, Alain Juillet. Ensuite l’écart se creuse définitivement au point que les évolutions positives ou négatives sont peu significatives. Une remarque : le nom de Pierre Lacoste devrait connaître logiquement une remontée significative avec le lancement de la Fépie.

Méthodologie de calcul
Ce calcul de notoriété se fait à partir de listes déclarées pour le client, ici par Veille Mag.
Le classement est effectué en analysant chaque jour le nombre de pages du Web francophone qui citent le nom complet pour chacune des entrées en se basant sur les principaux moteurs de recherche francophones.
L’indice Baroweb est alors calculé en divisant le volume de citations de chaque entrée par le volume total des pages du Web Francophone adressé par les moteurs de recherche. Il est présenté en “pour 10 000” c’est-à-dire que pour un indice à valeur 1, la notoriété est de 1 page sur 10 000.)
Le classement est établi par ordre décroissant qui ne présente que les 100 premiers de la liste complète. Rappelons que ces résultats n’apportent aucune indication d’ordre qualitatif.

Pour plus d’informations http://www.evalimage.com/baroweb/index.htm
Deux nouveaux baromètres seront publiés :
– les moteurs de recherche d’entreprise (mars 2006)
– les sources d’information professionnelle (avril 2006)
Contact : ag@evalimage.com

Source : Veillemag – Le 14 février 2006

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse