C’est (enfin) parti pour Quaero

Quaero - moteur de recherche multimedia europeenLe projet Quaero, dont on entendait déjà parler depuis 2005, et qui pour l’instant ressemblait plus à l’Arlésienne ou à la pomme de la discorde vient enfin de trouver son plan de financement, ce dernier ayant été avalisé par la commission européenne.

Le financement des 5 premières années d’exercice – ou plutôt de R&D – de ce moteur de recherche "je cherche" estimé à 199 millions d’€ sera financé à moitié par le gouvernement français à travers l’Agence de l’Innovation Industrielle sous forme de subventions.

Ce projet annoncé en grandes pompes le 25 avril 2006 – de façon très prématurée – lors d’un discours présidentiel est allé de Charybde en Scylla : impossibilité de débloquer les fonds sans un aval de la commission européenne, dissenssions dans les rangs avec l’abandon de la participation allemande sous fonds de règlements de comptes entre chefs d’Etats, projet allemand concurrent complémentaire ayant obtenu son financement dès 2007 (Theseus, présenté en novembre 2007 lors d’une journée consacrée aux initiatives nationales d’indexation, de description et d’extraction de contenus multimédias (journée particulièrement intéressante) et attendu pour une première release en 2011….)

Mais finalement, la commission européenne a estimé que les entreprises participant au programme Quaero, Thomson en tête, mais aussi Exalead, ne bénéficieront pas via cette subvention d’un avantage pouvant distordre la concurrence.

S’il a souvent était fait allusion à Quaero comme le concurrent européen à Google, il ne s’agit pas exactement de cela : en effet le programme Quaero est surtout un ensemble de technologies clés, toutes sous-jacentes au développement d’un moteur de recherche permettant aussi bien l’indexation et l’interrogation de contenus textes, audios, vidéos…

Chacun des acteurs du consortium pourra ainsi exploiter les briques technologiques développées dans sa propre offre commerciale.

Quaero pourrait bien ainsi prendre son envol, bénéficiant de subventions européennes qui inciteront les entreprises privées du secteur à se lancer dans les nouveaux défis de l’indexation multimédia.

Une conférence de presse devrait donc se dérouler le 17 mars, et le site web officiel de Quaero – www.quaero.fr – devrait être lancé le même jour.

Comme je le disais toutefois il y a quelques mois, 199 millions d’euros cela me semble bien peu pour arriver à développer toutes ses technologies et à en faire un jour un ensemble homogène qui puisse détrôner le géant Google ayant soigneusement bâti sont trésor de guerre.

Pour aller plus loin :
THESEUS Project – Structure and Activities of Core Technology Cluster (CTC)
THESEUS Status Report
Quaero : feu vert pour la recherche en recherche sur ecrans.fr par Christophe Alix le 13 mars 2008
La saga Quaero sur Actulligence
L’interview de Robert Havas de Thomson
– Un article de Techcrunch en forme de brûlot : So That’s What The EU Does With All That Microsoft Money – 15 mars 2008
La décision de la commission européenne

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse