Ript fait du web clipping un art

Dans les outils utiles aux travailleurs du savoir chers à Christophe, se trouvent les outils de scrap, permettant de capturer lors de session de surf des pages web, de les annoter, et d’accumuler quelques éléments pour utilisation ultérieures.

Bon, personnellement je dois avouer que je n’ai jamais réussi à exploiter ce genre d’outils. Tout simplement parce que je n’ai pas le temps et que je ne suis pas persuadé que cela m’en fasse gagner beaucoup d’entasser un peu en vrac des tonnes d’éléments que je n’utiliserai ultérieurement qu’en très faible minorité.

Quoiqu’il en soit j’utilise à ce jour Office One Note que je ne trouve pas mauvais pour un usage professionnel mais que je ne maîtrise pas encore assez pour que je sache si un jour il me fera gagner du temps.

Il existe par ailleurs Google Notebook – vraiment pas mal depuis son évolution, mais aussi Clipmarks avec un social / 2.0, Net Snippets, plus maintenu mais que l’on peut encore trouver, ScrapBook, et d’autres dont Armelle avait parlés dans Veillemag.

J’ai découvert récemment Ript, qui propose ce genre de fonctionnalités mais dans un esprit graphique particulièrement sympa ! :) A la mode du scrapbooking.

Je trouve l’interface particulièrement sympa. Pour les captures artistiques!

A la va vite ça pourrait donner ça par exemple :

Je précise que cela a été fait vraiment à la va vite. Et bien évidemment il est possible de partager des fichiers Ript.

Cette solution je l’espère va évoluer en proposant par exemple des cadres différents, et aussi un agrandissement de chacune des notes.

Un défaut majeur toutefois, il fonctionne mieux sous Internet Explorer…que sous Firefox.

Un bel outil, que je ne désinstallerai pas de mon poste pour le tester plus amplement. Merci Marie pour la trouvaille.

Via le flux RSS de Marie9999 sur Del.icio.us.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser une réponse