Conférence sur l’influence sur Internet AEGE

Hier, Gautier (blogueur www.boitedeveille.fr et chargé de veille chez Human to Human) et moi-même avons eu le plaisir et l’honneur d’intervenir pour l’AEGE qui nous avait proposé de réaliser un cours de deux heures sur l’influence en général et l’influence sur Internet en particulier.

J’avais la lourde tâche d’introduire la notion d’influence, ses composantes, ses mécanismes, les leviers de l’influence. J’ai également traité et développé deux cas d’influence sur Internet : le cas Dell Hell et le cas de l’opération Volutes. J’ai conclu sur la mesure de l’influence très rapidement puisque Camille devrait développer cette notion de façon plus poussée prochainement pour le même public.

Gautier à quant à lui donné la recette de l’influence sur l’Internet et nous a parlé d’un beau parcours d’influenceur, celui de Monsieur Loïc Lemeur.

Tout cela s’est terminé par une séance de question réponse et quelques questions vidéos des deux intervenants (vidéo à suivre après montage…)

Par ailleurs, je vous livre la mind map réalisée par François Christiaens lors de cette même conférence, disponible ci-après au format PDF, ou au format original Mind Manager (pour ceux qui n’ont pas Mind Manager vous pouvez télécharger la liseuse.


Plus de présentations par Frédéric Martinet.

Session de perfectionnement et / ou de rattrappage possible puisque Camille et moi même remettrons par ailleurs le couvert pour les étudiants de l’EGE le 22 mars.

6 Réponses à “Conférence sur l’influence sur Internet AEGE”

  1. Jean Robin 12 février 2010 à 14 h 06 min #

    Merci pour cette conférence, je n’ai pas pu rester pour les questions, sinon je vous aurais demandé pourquoi la manipulation est un concept forcément négatif pour vous. En effet, la notion de soumission librement consentie développée dans le petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens démontre le contraire. A bientôt

  2. Frederic Martinet 12 février 2010 à 16 h 40 min #

    Action d’orienter la conduite de quelqu’un, d’un groupe dans le sens qu’on désire et sans qu’ils s’en rendent compte : La manipulation de l’opinion publique. (definition larousse) Oui la manipulation peut être considérée comme positive si elle poursuit un but noble et encore, l’on pourrait penser que le mensonge n’est pas un des meilleurs moyens d’arriver à ses fins aussi nobles soient elles. Par ailleurs je n’ai pas lu le traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens mais le terme soumission me semble toutefois sous entendre une acceptation de la manipulation dont on peut faire l’objet … est ce donc encore de la manipulation? (apres j’insiste, je n’ai pas lu l’ouvrage…)

  3. Camille A 13 février 2010 à 13 h 59 min #

    Salut Fred, Effectivement belle carte heuristique ! Votre cours avait vraiment l’air passionnant ! J’essaierai de tenir le level :)

  4. Frederic Martinet 13 février 2010 à 14 h 27 min #

    :) Je me fais pas trop d’inquiétudes ! :) On se fait ca en duo de toute façon le 22. Tous-tous tous les deux ! :)

  5. Jean Robin 14 février 2010 à 3 h 54 min #

    En présentant la manipulation comme exclusivement négative, et en reconnaissant maintenant qu’elle peut aussi être positive, vous reconnaissez par la même occasion avoir manipulé votre auditoire… Vous voyez, la manipulation n’est pas forcément ni une mauvaise chose, ni une chose consciente… Je vous conseille cette lecture du petit traité…, un des best-sellers français de la psychologie sociale, plus de 200 000 exemplaires.

  6. Frederic Martinet 14 février 2010 à 16 h 25 min #

    Comme je l’ai écrit : “l’on pourrait penser que le mensonge n’est pas un des meilleurs moyens d’arriver à ses fins aussi nobles soient elles”. LE fait qu’elle puisse être considérée par certains comme acceptable est quelque chose que je vous concède. Ce n’est pas mon point de vue. Je reste persuadé et comme je nl’ai d’ailleurs longuement détaillé à travers je crois une douzaine de slides, il existe de nombreux moyens d’influencer, dont le conflit, la persuasion,… La manipulation reste une forme extrême d’influence dans laquelle on retrouve le mensonge, la dissimulation, la vérité tronquée, les comparaisons abusives. Le point de vue des psychologues Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois n’engagent qu’eux. Ce n’est pas mon point de vue, je le répète donc et je le soutiens. Je vous invite par ailleurs à consulter les écrits de Monsieur Huckel sur la manipulation mentale et son utilisation dans les sectes. Le problème que pose la manipulation est que le manipulateur peut penser bien faire par conviction et recourt pour cela a des comportements amoraux tentant à priver le manipulé de son libre arbitre, visant en somme à le mettre en situation d’asymétrie informationnelle le poussant à prendre des décisions ou à adopter des comportements ne reposant pas sur une information exacte. Par ailleurs si certains psychologues et sociologues admettent que la manipulation puisse être altruiste, elle porte alors des noms telles qu’éducation et motivation. Je laisserai donc à mon auditoire le choix de savoir si j’ai tenté de le manipuler. l’on pourrait effectivement penser que cela est le cas; comme toutes les présentations d’une durée limitée ne permettant pas me semble t’il de traiter dans tous ses recoins un sujet aussi complexe en 40 minutes. de temps de parole. Mais une fois sortie de la salle, chacun était totalement libre d’approfondir le sujet, d’y réfléchir et d’y ajouter sa propre vision en fonction de son expérience, de ses connaissances. PS : je ne manquerai pas de lire l’ouvrage en question dès que l’occasion se présentera.

Laisser une réponse à Jean Robin